mercredi 18 mars 2009

Petit poisson deviendra grand, pourvu que Dieu lui prête vie...

Alors comme ça n'importe quel petit morveux, peut se permettre de se déclarer artiste, de présenter n'importe quoi au public et de l'insulter en prime parce qu'il n'a pas aimé. surtout ne pas se remette en question, penser toujours que ce sont les autres qui ont tort. Quoi de plus facile...
je cite ce qu'a écrit un PETIT réalisateur sur FB "le public tunisien, le pire des publics..alors n'importe quel petit prétentieux se permets de devenir critique de cinéma..la culture n'existe plus pour ces gens"
ah égo démesuré. ah orgueil des débutants!!
l'orgueil en français, l'hybris en grec... la superbia en latin, el tavyiss en tunisien..
Adam et Eve ont été chassé du paradis pour avoir défié Dieu
Lucifer,l'ange de lumière, héros tristement romantique a été déchu à cause de son orgueil
Sisyphe comdamné à remonter sans fin un rocher...
Mais ceci est trop d'honneur que de comparer l'insouciance juvénile à l'inquiétude métaphysique. Passons...
A chaque péché un châtiment, l'exclusion...ou l'auto exclusion
je cite encore le PETIT"j'emmerde ce petit public de con qui attend voir les mêmes gueules et les mêmes films, et oui mon film n'est pas tunisien, et moi je ne suis pas fier de l'être!!'
nul n'est prophète en son pays me diriez vous... nul ne l'est c'est vrai. mais la bêtise, celle là est humaine, elle est universelle.
partez donc artistes incompris dans d'autres pays mais ne dites jamais que vous êtes tunisiens parce que vous faites honte à la tunisie.

4 commentaires:

Kiffe Grave a dit…

Je t'ai fais un lien sur mon blog.
Je te Kiffe Grave.

jolanare a dit…

@ kiffe
haya mella je me souhaite la bienvenue!

Salma karamé a dit…

Et l'acharnement continu....

Mehdi Hmili a dit…

Je ne comprends pas cher Jolonare pourquoi toute cette haine ?

Je n'ai rien dit depuis cet incident, mais laisse moi expliquer mon oeuvre.
On se déclare pas critique de cinéma en écrivant "un film twil ki boulet essbéh", samahni, c'est grotesque.

Je ne sais pas pourquoi vous m'aimez pas ?

On se connait dans la vraie vie ?

J'exige une confrontation directe , c'est facile puisqu'on habite Paris tous les deux.

Je voudrais comprendre et avoir la possibilité de vous filer un DVD, pour que vous puissiez revoir mon oeuvre.

Le public était au courant qu'on assiste à un film qui vient d'être tourné même pas fini mais ce qu il parait ils se préparait à voir un film américain avec des effets spéciaux !!

Autre chose, puisque vous êtes intellectuel et vous parlez de la Tunisie en tunisien, je vous invite à lire mes humbles poèmes et j'aimerai bien que vous fassiez une bonne critique cassante s'il vous plait..j'en serai ravi.

Autre chose chère amie, je voudrais vraiment vous voir et discuter avec vous de mon oeuvre car je pense votre analyse très Bazanienne (andré Bazin, critique de cinéma et fondateur des cahiers du cinéma ), votre critique Bazaniènne ne colel donc pas à mon film car je suis pas dans "L'image juste " dont parle Bazin, mais plutot dans "Juste une image " selon Roberto Rossellini.

Je me permets de vous laissez ici et devant tout le monde mes cordonné et je tiens à cette rencontre avec vous qu'on peut filmer et la passer sur les blog de critique et cinéma comme cinematunisien etc...

(PS : Avez vous lu la critique de Hedi Dhoukar sur la 2eme session du festival du film tunisien sur cinematunisien ? )



Mehdi Hmili

06 24 30 49 38

mehdi.hmili@gmail.com



Amicalement cinéma

M